La végétalisation comestible arrive en Belgique !, Un nouvel espace public est ouvert pour 200


La végétalisation comestible arrive en Belgique !
Un nouvel espace public est ouvert pour 200.000 habitants…
« Jardiner dans les rues de Liège, c’est permis ! » annonce la ville à ses habitants sur son site.
http://www.liege.be/…/jardiner-dans-les-rues-de-liege-cest-…
Un, deux, trois, plantez !
Les Liégeois peuvent désormais installer eux-mêmes, en ville, leur jardinière, leur bac, voire leur parterre. Comme cela se fait déjà à Paris. Ce dispositif de « permis de végétalisation » a été lancé depuis quelques jours par le collectif des Incroyables comestibles de Liège, en partenariat avec la Ville et le Centre liégeois du Beau-Mur, une ASBL qui encourage les initiatives citoyennes et participatives.
L’initiative bénéficie du soutien des autorités communales. Elles délivrent un permis de végétaliser. C’est une autorisation à occuper le domaine public. André Schroyen, échevin de l’environnement: « Les conditions sont des conditions essentiellement de bon sens. Il faut par exemple que ce bac ne présente pas de danger, qu’il n’y ait pas de clous par exemple, qu’il n’y ait pas d’aspérité, que les gens puissent se blesser en le heurtant. Il faut ménager notamment le passage des personnes à mobilité réduite. D’autre part, au cas où ce dispositif n’est plus entretenu et devient alors quelque chose qui devient sale, qui est bien souvent un réceptacle d’immondices, à ce moment-là, la ville peut intervenir et l’enlever sans aucune forme de procès ».
Les habitants ou groupements de citoyens qui aimeraient installer de petits potagers peuvent s’adresser au Beau-Mur (animation@beaumur.org), qui se chargera des formalités avec la Ville. «Plutôt que les trois mois habituels pour la délivrance d’un permis, la Ville s’engage à donner une réponse dans un délai d’un mois. Mais attention, introduire une demande ne signifie pas qu’elle sera acceptée», prévient l’une des personnes du projet.
Une première évaluation sera établie à la fin de la saison, en octobre.
On en parle au sein du groupe Autonomie Alimentaire 2020 :
https://www.facebook.com/groups/1658162144476618/
See Translation