Pour la CGT, il est urgent de ne pas laisser de trêve au gouvernement


Pour la CGT, il est urgent de ne pas laisser de trêve au gouvernement.
La mobilisation doit être permanente et croissante pour déboucher sur des initiatives unitaires.


Jeanne Moll
octobre 18, 2017

La CGT se foutrait-elle de notre gueule à nous convoquer tous les dix jours jusqu’à épuisement des forces ?
Ce n’est pas « l’étude » de la loi travail qu’il faut faire mais sa contestation globale.
ON N’EN VEUT PAS !…

    Eric Durand
    octobre 18, 2017

    Très bien ! Et après, ont fait comment et avec qui ?

    Jeanne Moll
    octobre 18, 2017

    On fait avec la FI et les autres comme Wamen.
    Tu sais qu’un programme existe ? Que nous savons quoi faire ?
    Tant que les « syndicalistes » refuseront la politique, ils se feront déborder comme d’habitude …

    Bruno Fourre
    octobre 18, 2017

    et surtout plus de greves sautes-moutons,tous ensemble!greve generale et blocage total!marre,chacun negocie pour sa chapelle!!!

    Gerard Granier
    octobre 18, 2017

    Jeanne Moll Et pourquoi ne pas envisager un nouveau syndicat qui serait directement lié à FI,en d’autres termes une courroie de transmission des idées de l’avenir en commun ???

    Chelra Donar
    octobre 18, 2017

    Gerard Granier pas con.

    Jeanne Moll
    octobre 18, 2017

    Gerard Granier ça prendrait trop de temps et je te dis pas les frictions mais le Front Social existe et Wamen est très pertinent …

    Marie-Claude Ripert
    octobre 18, 2017

    La CGT fait cavalier seul dans la lutte ? Ce n’est pas la première fois, mais là, cela aura le mérite de mettre en lumière l’incompétence syndicale des autres centrales réformistes qui pensent que le rapport de force consiste à s’asseoir sur une chaise…

Eric Durand
octobre 18, 2017

Très bien ! Et après, ont fait comment et avec qui ?

Jeanne Moll
octobre 18, 2017

On fait avec la FI et les autres comme Wamen.
Tu sais qu’un programme existe ? Que nous savons quoi faire ?
Tant que les « syndicalistes » refuseront la politique, ils se feront déborder comme d’habitude …

Bruno Fourre
octobre 18, 2017

et surtout plus de greves sautes-moutons,tous ensemble!greve generale et blocage total!marre,chacun negocie pour sa chapelle!!!

Gerard Granier
octobre 18, 2017

Jeanne Moll Et pourquoi ne pas envisager un nouveau syndicat qui serait directement lié à FI,en d’autres termes une courroie de transmission des idées de l’avenir en commun ???

Chelra Donar
octobre 18, 2017

Gerard Granier pas con.

Jeanne Moll
octobre 18, 2017

Gerard Granier ça prendrait trop de temps et je te dis pas les frictions mais le Front Social existe et Wamen est très pertinent …

Marie-Claude Ripert
octobre 18, 2017

La CGT fait cavalier seul dans la lutte ? Ce n’est pas la première fois, mais là, cela aura le mérite de mettre en lumière l’incompétence syndicale des autres centrales réformistes qui pensent que le rapport de force consiste à s’asseoir sur une chaise…

Chloé Argence
octobre 18, 2017

Une grève perlée n’est pas un moyen de pression suffisant. Les routiers ont obtenu quelque chose parce que le gouvernement a craint les conséquences d’un blocage qui menaçait de durer

Jilles Lazardeux
octobre 18, 2017

Grève générale illimité c’est le seul moyen de les arrêter le reste c’est du pipi de chat qui les fait rigoler les Macron et compagnie!!!!!!!!!!!!!

Brigitte Domin
octobre 18, 2017

Marre

Eric Marche
octobre 18, 2017

il faut des actions hyper ciblée et stratégique tout en payant les jours de gréves à ceux qui ménent ces actions comme l’année derniére !!!