« La Russie s’approche de l’autosuffisance alimentaire », (Selon les estimations de Financial Times Londres), Et la prochaine étape en cours,…


« La Russie s’approche de l’autosuffisance alimentaire »
(Selon les estimations de Financial Times Londres)
Et la prochaine étape en cours, passer en bio !
courrierinternational.com – Malgré les sanctions occidentales – ou grâce à elles –, le pays est devenu une superpuissance céréalière. Outre le blé, il n’a plus besoin d’importer de légumes ni de viande de porc.
Quand l’Union européenne et les États-Unis ont imposé des sanctions économiques à la Russie après l’intervention militaire en Ukraine de 2014, certains responsables russes ont présenté cette décision comme une chance pour le pays. Associées à la baisse du rouble, disaient-ils, les sanctions stimuleraient l’activité locale en encourageant le remplacement des importations par des produits nationaux et en renforçant la compétitivité des exportations.
Nombre d’analystes et d’investisseurs occidentaux étaient sceptiques. Pourtant, dans un secteur au moins – l’agriculture et les activités connexes –, l’optimisme des Russes était justifié. L’an dernier, la Russie est devenue le premier exportateur mondial de céréales, avec plus de 34 millions de tonnes, et sa production céréalière a atteint le record de 119 millions de tonnes.
Un article signé Neil Buckley
https://www.courrierinternational.com/…/agriculture-la-russ…
La Russie n’ouvrira pas ses frontières aux tomates turques avant trois ans au moins. Le 22 mai, Moscou et Ankara se sont entendus sur la levée des restrictions économiques qui grevaient les échanges commerciaux entre les deux pays depuis janvier 2016. Mais le marché russe ne veut pas voir déferler à nouveau la tomate turque.
Car, au-delà de ce contentieux en voie de résolution, les choses ont changé dans l’agriculture russe depuis la mise en œuvre des sanctions européennes et l’embargo de la Russie sur les produits occidentaux. Comme l’explique le quotidien Izvestia, face à l’effondrement des importations, notamment de primeurs, plus de 150 milliards de roubles (2,4 milliards d’euros) ont été investis en trois ans dans des serres modernes par les exploitants russes, avec l’aide de l’État. La production nationale alimente aujourd’hui 40 % du marché russe de la tomate. Ce fruit reste cher, mais son prix commencera à baisser quand ce taux atteindra 80 %. En outre, la tomate russe serait incomparablement plus goûteuse et naturelle, grâce aux contrôles imposés par la réglementation fédérale sur la production locale.
Voir aussi le Courrier de Russie – « L’agriculture fermière en Russie : une corne d’abondance pour les entrepreneurs »
Malgré les obstacles, les acteurs du marché apprécient grandement le potentiel de la Russie en matière de développement de petites et moyenne fermes. La demande en produits fermiers de qualité est apparue dès avant l’introduction des sanctions alimentaires et n’a fait que se renforcer avec l’embargo. « Les consommateurs russes sont aujourd’hui très exigeants, tant sur la sécurité environnementale des aliments que sur leurs qualités gustatives », souligne Alexandre Gontcharov.
« L’agriculture russe est actuellement très riche en opportunités et en niches inoccupées. La Russie est une corne d’abondance pour les entrepreneurs », affirme Arthur Rykaline. D’après ce dernier, pour réussir à vendre ses produits sur le marché russe, il suffit de produire du naturel et de la qualité.
« Nous avons les ressources principales : la terre et l’eau, grâce auxquelles nous pouvons augmenter constamment notre production », fait remarquer Alexandre Saïapine. Maxime Martianov fait preuve d’encore davantage d’optimisme : « La Russie est en mesure de devenir la première puissance agro-industrielle. L’essentiel, c’est que nous avons compris qu’il faut miser sur les innovations techniques. »
https://www.lecourrierderussie.com/…/agriculture-fermiere-…/
Suivez l’actualité de l’Autonomie Alimentaire des Villes :
http://www.autonomiealimentaire2020.info/
#AutonomieAlimentaire


François Rouillay
janvier 26, 2018

Et en complément de l’article du Financial Times de Londres cette information : « La Russie se lance maintenant dans sa révolution du bio. » Le président Poutine déclare en s’adressant aux membres du Parlement : « Je pense qu’il nous faut fixer un objecti…

    Patricia Hoareau
    janvier 21, 2018

    Waouuuu !!!
    Puisse nous arriver aussi à cette rEvolution.
    Ravie de lire ces nouvelles.

Patricia Hoareau
janvier 26, 2018

Waouuuu !!!
Puisse nous arriver aussi à cette rEvolution.
Ravie de lire ces nouvelles.

François Rouillay
janvier 26, 2018

Parmi les autres mesures, le Président Poutine a demandé à la Douma de promulguer un décret afin de remettre en service des millions d’hectares de terres arables laissées actuellement à l’abandon : « Il est nécessaire de tirer profit des millions d’hec…

    Vero Lafont
    janvier 21, 2018

    C’est aussi notre problème en France, des propriétaires terriens les gardes jalousement alors qu’ils ne comptent ni ne savent les cultiver puisqu’ils ne sont que dans la finance… Ces si belles terres en friche ne servent qu’a faire monter le prix de l’immobilier …. Résultat, des tonnes de jeunes agriculteurs sortent des écoles et peinent à s’installer pour nous nourrir ….

    Bruno Waterseed
    janvier 21, 2018

    Reprendre ces terres et les confier à des structures comme Terres de liens pour faciliter en core plus l’accessibilité aux jeunes agriculteurs

Vero Lafont
janvier 27, 2018

C’est aussi notre problème en France, des propriétaires terriens les gardes jalousement alors qu’ils ne comptent ni ne savent les cultiver puisqu’ils ne sont que dans la finance… Ces si belles terres en friche ne servent qu’a faire monter le prix de l’immobilier …. Résultat, des tonnes de jeunes agriculteurs sortent des écoles et peinent à s’installer pour nous nourrir ….

Patricia Garon-Guinot
janvier 26, 2018

Comme pour Cuba, l’embargo a un effet vertueux…

    Jacky Herbiniere
    janvier 21, 2018

    La Réunion attend ça peut-être pour y passer pour de bon !

Jacky Herbiniere
janvier 27, 2018

La Réunion attend ça peut-être pour y passer pour de bon !

François Rouillay
janvier 26, 2018

Oui, tout à fait, bien vu Patricia, la population de Cuba s’est adaptée à l’embargo et a développé une agriculture biologique de qualité : https://www.notre-planete.info/…/4218-Cuba-revolution…

Jennifer Dalrymple
janvier 27, 2018

En espérant que la crise étasunienne aie le même effet… et vite.

Jean-Charles Martinet
janvier 27, 2018

J’ai une amie qui est à Moscou en ce moment, elle n’a pas le même regard ydillique…..

Pascale Batteau
janvier 27, 2018

Ils sont pas cons ces russses ! Pas comme nous…

    Hervé La Turbie
    janvier 21, 2018

    nous? les russes font comme les français, ils suivent le dictat de leur dirigeant. je dirais que les russes sont mieux lotis que les français dans ce secteur. le territoire français a de quoi nourrir 220 000 000 d’habitants avec 22 millions de ferme de…

    Alexandra Jean
    janvier 21, 2018

    Essaie le walipini Hervé! 🙂

    Hervé La Turbie
    janvier 21, 2018

    Alexandra Jean oui je crois que ça s’appelle aussi comme ça. en fait j’ai fait un trou sur un terrain plan venté, j’ai récupéré des montants de serre arrondi, des fers à bétons de 5m pour mettre dans les 2 montants du même arceaux… manque du fil de f…

    Alexandra Jean
    janvier 21, 2018

    orientée Nord/Sud la serre si tu peux