Welcome to live in duplex France (Aigues-Mortes) / Burkina Faso (Kadomba), between Sabine Becker and Jean Ouedraogo to present the French-speaking…


Welcome to live in duplex France (Aigues-Mortes) / Burkina Faso (Kadomba), between Sabine Becker and Jean Ouedraogo to present the French-speaking university of food self-sufficiency with the first shares sharing knowledge and practices of permaculture . The main lines of the citizen participatory project are presented with: the ground March, the roadmap of the 21 actions, the territorial and thematic Facebook groups, the teaching tools to share as slideshows and tutorials th…

See more
· See original ·
Rate this translation


Richard Wywiorka
janvier 29, 2018

Vous êtes déjà sur fb ? Si oui me donner le lien Merci. J’ai des amis au Bénin qui pourraient être intéressés.

François Rouillay
janvier 29, 2018

Oui, Richard, voici le lien du groupe « Autonomie Alimentaire Bénin » : https://www.facebook.com/groups/1862034617420991/

Richard Wywiorka
janvier 31, 2018

Merci François ! Je transmets.

Jonathan Curti
janvier 31, 2018

Quel plaisir de vous revoir, une pause s’impose mais rien ne s’oppose à continuer même dans la détente, quand la passion vous anime c’est tout le monde qui s’anime, on attend votre retour, je vous embrasse 🙂

François Rouillay
janvier 31, 2018

Tu es un poète, Jonathan, merci !

Rémy Gazeu
janvier 30, 2018

Bon plan les amis François et Sabine ! La francophonie c’est comme cela qu’on l’aime et quelle prend tout son sens – Solidarité – Respect de la Diversité et du vivant sous toutes ses formes …
Je partage 100% ces valeurs ! Bonne continuation dans cette voie (y) 😉

    François Rouillay
    janvier 24, 2018

    Je suis content que tu partages cette vision de la francophonie et ces valeurs avec nous, Rémy, merci pour tes encouragements. Alors, quand viens-tu nous voir à Aigues-Mortes, nous t’attendons de pied ferme, il me tarde de t’écouter nous parler de la Nouvelle-Calédonie et de la progression du soin à la terre par les habitants du Nord au Sud de l’île.

    Rémy Gazeu
    janvier 24, 2018

    Très bientôt les amis (opération le 25) hâte aussi d’échanger et de partager avec vous avec tous ces beaux projets et actions engagées aux 4 coins de la planète (y)

François Rouillay
janvier 30, 2018

Je suis content que tu partages cette vision de la francophonie et ces valeurs avec nous, Rémy, merci pour tes encouragements. Alors, quand viens-tu nous voir à Aigues-Mortes, nous t’attendons de pied ferme, il me tarde de t’écouter nous parler de la Nouvelle-Calédonie et de la progression du soin à la terre par les habitants du Nord au Sud de l’île.

Rémy Gazeu
janvier 30, 2018

Très bientôt les amis (opération le 25) hâte aussi d’échanger et de partager avec vous avec tous ces beaux projets et actions engagées aux 4 coins de la planète (y)

François Deporte
janvier 28, 2018

c’est magique, ça donne envie

    François Rouillay
    janvier 24, 2018

    Oui, merci François pour tes encouragements, c’est de la co-création à l’échelle planétaire en direct live.

François Rouillay
janvier 29, 2018

Oui, merci François pour tes encouragements, c’est de la co-création à l’échelle planétaire en direct live.

Richard Wywiorka
janvier 28, 2018

Au café associatif « la Chaouée » à Metz, il y a une grainothèque où les gens peuvent venir déposer et retirer des graines de légumes, fleurs, arbres qu’ils souhaitent.

Richard Wywiorka
janvier 28, 2018

On peut aussi mettre un bandeau de cuivre tout au tour des bacs, cela empêche les limaces, escargots de grimper car ils n’aiment pas du tout (C’est ce qu’on m’a dit).

Jean-claude Schmitz
janvier 28, 2018

François, j’ai oublié : j’ai le film de ton fils en HD ! je te donnerai le lien Drop Box sous peu. bises

Yvelise Kronek
janvier 31, 2018

Sabine, en communication animale avec le ragondin ? il te remercie ainsi que François de protéger la nature

    Sabine Becker
    janvier 24, 2018

    Oui, je fus émerveillée de le voir faire demi-tour lorsque je l’ai appelé pour venir vers moi et de lancer un petit cri ! En même temps des poissons sautaient hors de l’eau. Que de joie!

Sabine Becker
janvier 31, 2018

Oui, je fus émerveillée de le voir faire demi-tour lorsque je l’ai appelé pour venir vers moi et de lancer un petit cri ! En même temps des poissons sautaient hors de l’eau. Que de joie!

Richard Wywiorka
janvier 28, 2018

Le sol, Claude et Lydia Bourguignon ont tout dit à ce sujet ; car il se détériore d’années en années.